Fein et Do it ! mettent le feu au Stade de France (ou presque)

17 juin, Saint Denis. 
La tension monte, les équipes sont prêtes, le matériel aussi…

Face au Stade de France, l’Usine s’apprête à accueillir le plus grand événement
que les oranges aient jamais connu : les 2e Journées Fascination FEIN.

Le patron de FEIN France l’avait promis lors des 1ère Journées de 2008 : devant un tel succès, une nouvelle édition des « JFF » serait organisée dans 2 ans.

Pari tenu avec brio, et avec Do it ! qui s’est vu confié l’intégralité de l’événement de la conception à l’organisation.

Une vraie marque de confiance qui prouve, une fois encore, l’intérêt de l’implication d’une agence dans la vie de ses clients : on sert bien mieux ceux que l’on connaît bien.
C’est donc grâce à une (très) étroite collaboration entre l’agence et les équipes FEIN qu’un événement hors norme allait voir le jour.
200 personnes, un lieu magique, omni high-tech…
Just Do it !

Le défi de l’inédit

Difficile de séduire les quelques 200 invités déjà conquis par la 1ère édition de 2008 – des professionnels invités à découvrir, tester, maltraiter, jouer… avec le matériel FEIN au cours de 2 journées Fascinantes d’inventivité.
Difficile, mais pas impossible.
Les Pros attendent beaucoup du matériel de pointe ?
Jouons à fond la carte de l’innovation.

Objectif : absolute high-tech, la preuve par l’exemple.
L’avenir de l’outil sera orange ou ne sera pas.

1ère étape : l’inscription numérique.

Un micro-site avec compte à rebours et effet teaser a assuré une inscription 100% online, 100% dans le ton.

2e étape : le choix d’un lieu hors du commun

...parfaitement raccord avec l’image et l’activité de FEIN : « l’(u)sine », un vaste hall de production entièrement repensé pour les événements, avec cheminée monumentale classée et… Stade de France en ligne de mire. Géant.

3e étape : un programme à la hauteur de l’événement.

Oubliés, les stands traditionnels ! Les pros sont conviés à une animation déambulatoire futuriste, mise en sons et lumières. Fini les démo produits statiques ! Des sculpteurs industriels se lâchent sur un matériau lui aussi hors norme : les pièces qui composent les machines FEIN. Et des invités qui poncent, percent, meulent, coupent… dans les défis Fein où les pros affrontent les pros et repartent avec des cadeaux. Exit enfin, les salles d’expo épurées ! Place à la FEINscination Room… à condition que le bodyguard (bâti comme une unité de perçage) vous laisse entrer.

Total black : à l’intérieur de cet espace totalement occulté, quelques secrets de fabrication enfin révélés aux happy few et des douches sonores qui diffusent infos clés et nappes de son techno-indus lorsqu’on passe en dessous. De quoi mettre du orange plein les yeux et les oreilles… avant le clou de l’événement.

Norbert l’hypno-technicien

Le clou, c’est Norbert.
Oui, ce même Norbert l’hypnotiseur qui avait fait un malheur lors des 1ères « JFF ».
Plébiscité, il est revenu gonflé à bloc pour animer la soirée-dîner et faire faire à peu près n’importe quoi à n’importe qui.

Ne riez pas, ou vous pourriez vous aussi, comme ce fidèle client, signer un bon de commande FEIN de plusieurs millions d’euros… sans même vous en souvenir, devant une assistance médusée (secret professionnel oblige, nous ne dévoilerons pas ce qu’est devenu le chèque).

Il aura fallu plusieurs mois à toute la Do it ! Team et à notre toute nouvelle recrue Gwen pour penser, organiser, repenser, ré-organiser… cet événement aussi novateur qu’ambitieux.

Bilan : des invités fascinés, une équipe fatiguée et un DG galvanisé :
« Dans deux ans, on bourre le Stade de France », a-t-il lancé, joueur, sur la route du retour. Chiche ? 

crédit photos: www.sebastiendelarque.com